Skip to content

Le paseo

On désigne par paseo le défilé en ouverture d’une corrida.

A l’heure dite, le président de la corrida sort le mouchoir blanc, les clarines sonnent et le défilé se met en marche en musique.

Il est mené par les alguazils à cheval revêtus d’un costume noir du XVIIe siècle et d’un chapeau à plumes.

Puis viennent les trois matadors par ordre d’ancienneté :

– à gauche dans le sens de la marche, le plus ancien ou chef de lidia,

– à droite le deuxième d’ancienneté,

– au milieu le plus jeune.

Si le torero se présente pour la première fois dans cette arène, il avance tête nue, sinon il est coiffé de sa montera.

Derrière, suivent les péones, puis les picadors sur leurs chevaux caparaçonnés.

Se présentent ensuite les mozos de caballos chargés d’aider le picador et son cheval.

Le cortège se termine par les deux trains d’arrastre, attelages de mules et de chevaux de trait chargés de traîner la dépouille du toro hors de l’arène.

A la fin du paseo, un des alguazils se présente au président et lui demande la clé du toril où sont gardés les toros. Cette clé ne doit pas tomber à terre, sous peine de mauvais présages.

Il la remet ensuite au responsable du toril.

La corrida peut commencer….

PASEO